Le projet

Outrée de voir, au quotidien, et depuis tant de temps, comment l’homme se comporte avec les animaux et notre planète, je souhaite pouvoir agir, sans trop d’utopie, participer à construire un monde meilleur.

« Ce sont dans les utopies d’aujourd’hui que sont les solutions de demain» Pierre Rabhi

J’en déduis donc mon objectif, ma ligne continue sur ce voyage : partir à la découverte des refuges animaliers.

Observer, comprendre, aider, explorer, apprendre, améliorer, construire, découvrir, échanger, créer, soigner, sauver, libérer.

Je souhaite promouvoir ce domaine vaste qu’est l’écovolontariat, particulièrement au sein du monde animalier. Il est d’ailleurs si vaste et varié que l’idée est donc de l’analyser afin de pouvoir en partager ces informations, toujours dans l’idée d’avancer vers un monde meilleur.

Regarder le monde à travers mes yeux d’enfants, mais aussi à travers un œil critique (philosophie des refuges, pratiques, raisons de l’investissement, le point de vue des locaux…)

En deuxième lieu, ayant étudié et travaillé 8 ans dans l’univers de l’architecture, et étant particulièrement sensible à l’écoconstruction, ces thèmes seront aussi traités et étudiés au fur à mesure du voyage.

Voici donc les différents objectifs sur lesquels je m’oriente :

1- Effectuer des missions d’écovolontariat auprès de refuges animaliers, connus ou non, afin de les connaître et pouvoir en faire leur promotion

2- Partager toutes mes recherches et états d’âme afin de solliciter et encourager toutes personnes qui souhaiteraient avoir un engagement similaire

3 – Ne pas s’arrêter aux animaux, mais aussi se consacrer à la la flore et la protection de notre environnement via la promotion de différentes manières écologiques de construire

Papiers, crayons…et en avant mauvaises troupes !