Être écovolontaire

L’écovolontariat animalier, qu’est-ce que c’est ?

Être écovolontaire est une expérience formatrice et libératrice. Être écovolontaire, c’est être responsable et engagé dans une cause qui vous touche.

« On est jamais trop volontaire, jamais trop actif, jamais trop résolu. Mieux vaut agir qu’espérer ou trembler. C’est la sagesse des stoïciens, ou plutôt c’est ce qu’il y a de stoïciens en toute sagesse» André Comte-Sponville

Le principe des Rescue Center est d’aider les animaux sauvages et lorsque c’est possible les relâcher dans leur environnement naturel.

Pour le bien-être des animaux, il faut donc les nourrir et prendre soin de leurs enclos en évitant au possible le contact avec eux. Vous devez ne pas les habituer à l’homme, malheureusement trop néfaste pour eux dans la nature, afin de leur garantir une meilleure survie par la suite.

C’est un vrai travail où les animaux ont besoin de vous, et non l’inverse. Vous devez être consciencieux et respectueux, leurs vies peuvent en dépendre.

 

Les différents types d’écovolontariat :

  • Chantier nature : il regroupe 5 à 20 personnes, à une date et à un endroit donnés, pour une mission précise. La structure locale, porteuse d’un programme de conservation, définit les objectifs du chantier et décide des actions à entreprendre.
  • Mission : elle se déroule dans la durée, et vient en assistance à un programme de conservation existant. Les volontaires complètent les équipes de personnels permanents dans leur travail de tous les jours et partent aux dates où ils le désirent, selon les possibilités de la structure d’accueil.
  • Suivis réguliers ou sciences participatives : les participants sont autonomes et rejoignent un réseau d’observateurs d’un phénomène ou d’une espèce. Ils relèvent régulièrement quelques indices précis, sélectionnés par l’organisateur et envoient les résultats par Internet. L’objectif est de démultiplier les observations sur un vaste territoire.
  • Ambassadeurs de la nature : des volontaires sont formés, puis agissent en autonomie pour transmettre un message de protection de la nature ou d’écogestes. Le but est de favoriser les changements de comportements à une large échelle.
  • Opérations ponctuelles de sensibilisation : médiatisées, de courte durée et dirigées vers le grand public ou un public spécialisé (scolaires), ces projets ont pour objectif la sensibilisation à la protection de la nature et à l’écovolontariat.
  • Écovolontariat de l’urgence : il fait appel à des volontaires expérimentés ou bien formés qui interviennent en urgence sur des missions bien spécifiques.

 

Pourquoi devenir écovolontaire ?

Comme moi vous êtes touchés par ce qu’il se passe autour de vous, et vous avez envie de vous investir pour améliorer la condition de la planète et des animaux ? Impliquez-vous donc auprès d’une association !

Près de chez vous ou à l’autre bout du monde, auprès des animaux, de la nature, des enfants… vous avez l’embarras du choix.

Etre écovolontaire c’est aussi du partage, de nouvelles rencontres et expériences. Vous participez ensemble au bon développement de l’organisation. Tous profils sont acceptés, les créatifs, les scientifiques, toutes compétences peuvent apporter une pierre à l’édifice.

Vous êtes tous les bienvenus, les petits comme les grands !

 

Comment on fait pour devenir bénévole ?

Pour être bénévole, il faut être motivé, et s’accrocher. La seule envie d’aider ne suffit pas. Pour rentrer dans des associations, il faut postuler. C’est un vrai travail.

Faites déjà vos propres recherches selon ce qui vous intéresse. Contactez les organismes en vous présentant et demandez les disponibilités. Préparez un CV en plus pour un gage de sérieux, en mettant en avant les compétences que vous pouvez leur apporter.

Vous pouvez avoir des échanges avec eux, voire des entretiens pour vous accepter. Allez-y confiants, il s’agit surtout de faire un tri entre les candidatures sérieuse ou non.

 

Travailler avec les animaux n’est pas de tout repos

Le travail d’un écovolontaire n’est pas seulement faire des papouilles aux animaux, vous vous en doutez. Être au contact d’animaux est une chose. Les accompagner dans un refuge en est une autre. Il n’est pas forcément évident de vivre le bénévolat face aux petits protégés en fin de vie.

Faire de l’écovolontariat animalier exige donc de bien connaître ce que sera le travail qui doit être fait. Car il s’agit bien de relever les manches et de participer, comme tout le monde. Tout le monde à la même enseigne : les tâches les plus ingrates font partie du lot à accepter pour devenir un bénévole utile. C’est à vous de trouver la structure qui répond le mieux à ce que vous cherchez et allez-y !

4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Bravo pour votre rêve et projet

    je vais participer pour encourager et soutenir votre MOTIVATION car je sais que cela demande de l’énergie sur la DURÉE

    Une info : je travaille aussi bénévolement pour notre association en France et au Burkina Faso et là- bas ce sont les ânes qui sont massacrés bien qu’ils soient un des piliers de l’économie, du commerce et de l’agriculture puisqu’ils permettent de transporter toutes sortes de denrées là ou les auto ne peuvent pas aller.
    Ces massacres ont lieu depuis trop longtemps pour une exploitation de la peau d âne http://observers.france24.com/fr/20160720-enquete-commerce-peau-anes-burkina-faso-balole-abattoir-asie-chine

    Peut être trouverez vous là un autre sujet de voyage ?
    Bonne route
    Florence

    J'aime

    1. Bonjour Florence, merci pour votre mail et votre compréhension. Je vais prendre le temps de regarder tout cela. Et si vous souhaitez nous parler de votre association, n’hésitez pas 🙂 Bonne route à vous aussi

      J'aime

  2. teabeestrips dit :

    Super projet. J’essaie de faire de l’écovolontariat dans les parc nationaux vers chez moi mais je trouve que ce n’est pas facile de trouver des organisations et souvent c’est pendant la semaine.

    J'aime

    1. Merci pour votre message. Je sais bien que ce n’est pas facile de trouver de bons volontariat. Etant en France actuellement, je vais me pencher maintenant sur les associations en France et Europe. En espérant que mes recherches puissent vous aider 🙂 Bon courage pour la suite !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s